Management de l’Énergie selon l’ISO 50001 version 2018 – facteurs statiques et pertinents ?

Lors de son évolution en 2018, l’ISO 50001 a introduit 2 notions importantes dans le chapitre 6, les facteurs statiques et les facteurs pertinents. Cette évolution non sans incidence sur le système de management vise à considérer plus finement l’environnement général pouvant influencer positivement ou négativement sur la performance énergétique de l’organisme. La finalité étant de pouvoir expliquer, analyser, justifier, ajuster et corriger les objectifs, les indicateurs ou les situations énergétiques de référence.

Les facteurs statiques, comme leur nom l’indique, sont des facteurs qui ne sont pas amenés à changer régulièrement mais lorsqu’ils changent peuvent conduire l’organisme à devoir revoir sa situation énergétique de référence. C’est le cas par exemple lorsqu’un organisme décide le passage de 2 à 3 équipes, lorsque le parc machine évolue ou les surfaces éclairées sont modifiées.

Les facteurs pertinents, vont être les facteurs dont les variations régulières influent les résultats ou les objectifs et nécessiteront par conséquence une surveillance.

C’est pour cette raison que le « §6.6 – Planification de collecte de données énergétiques » exige que les données relatives aux facteurs influents relatifs aux usages énergétiques significatifs soient collectées et enregistrées. Tout comme celles relatives aux facteurs statiques.

Les facteurs pertinents les plus couramment retrouvés dans les organismes sont : les conditions météorologiques, la production (quantité, mixte produits), les taux de rebuts, la performance maintenance etc…

Seulement, comment considérer qu’un facteur est pertinent et doit être surveillé ?

Dès lors qu’il est démontré qu’un facteur identifié en lien avec un usage énergétique significatif peut l’influencer, il doit être surveillé. L’approche la plus classique pour s’en assurer reste statistique avec le calcul de coefficient de corrélation linéaire ou une régression linéaire.

L’étape suivante attendue par la norme dans le « §6.5 – Situations énergétiques de référence » peut vite devenir plus complexe.

« Lorsque l'organisme dispose de données indiquant que des facteurs pertinents ont une incidence importante sur la performance énergétique, l'organisme doit effectuer l'ajustement des valeurs des indicateurs de performance énergétique et des situations énergétiques de référence correspondantes. »

Concrètement, il s’agit de s’appuyer sur les données collectées selon le plan de mesurage pour corriger les résultats. « A conditions météorologiques identiques, notre performance énergétique sur le chauffage de nos bâtiments aurait-elle été meilleure ou pas ? ».


Cela n’échappera à personne que dès la présence de plusieurs facteurs sur un même usage significatif la corrélation multiple et l’ajuste deviendront complexe et nécessiteront des compétences robustes de l’équipe énergie…


Se former à la Planification énergétique selon l’ISO 50001 V2018


QSE Développement est un cabinet spécialisé en Management de la Qualité, de la Sécurité, de l'Environnement et de l'Energie.

Nous intervenons en Conseil, Formation inter et intra entreprise, Audit et Temps partagé (externalisation)

Nos coordonnées

QSE Développement

11 place des Minimes, 42300 Roanne

Tél : 04.77.69.76.61

renseignement@qse-developpement.com

  • Twitter
  • G+
  • Facebook
  • LinkedIn
QSE-Développement.com - Copyright - 2018 - Tous droits réservés